Alimentation

Oléagineux : la trempette qui réveille !

hazelnuts-3218694_640

S’il y a des alliés santé à ne pas négliger dans le cadre d’une alimentation saine et équilibrée, ce sont les oléagineux !

Derrière ce drôle de nom se cache la grande famille des « noix » ou « fruits secs » (amandes, noix de Grenoble, noisettes, noix de pécan…), et des « graines » (tournesol, luzerne, courge, amarante, sésame, lin…).

Malgré leur petite taille, les oléagineux sont riches en bonnes graisses (oméga 3, 6, 9), éléments essentiels au bon fonctionnement du cerveau. Leur richesse minérale (calcium, magnésium, fer, potassium, sélénium, zinc, etc.), leurs vitamines (A, B, E), mais aussi leurs protéines et leurs fibres en font d’excellentes sources nutritionnelles. À moins d’y être allergique, bien entendu !

Cependant, tous les oléagineux ne renferment pas la totalité de ces nutriments et certaines noix/graines sont plus riches que d’autres en fer ou en sélénium par exemple. D’où la nécessité d’en consommer plusieurs sortes.

Ajoutés dans une salade, un plat, en collation ou dans son bol de céréales, ils se glissent à toutes les sauces (et dans les sauces d’ailleurs). Mais encore faut-il les consommer correctement !

Oui, car pour profiter de leurs bienfaits, il y a une petite astuce : le trempage !

Un petit bain dans un bol d’eau pendant plusieurs heures et vos oléagineux sont prêts à être consommés.

Tremper des noix et des graines, quelle drôle d’idée !

Et pourtant, cela s’explique. La nature a fourni aux oléagineux la possibilité « d’hiberner » jusqu’à ce que le climat soit favorable à leur germination.

En général, nous les consommons secs, alors qu’ils « dorment » encore.

Le problème, c’est qu’à ce stade, ils sont protégés par des substances (inhibiteurs d’enzyme, acide phytique….) qui préservent leur vitalité. Ces dernières ne seraient pas problématiques si elles n’interféraient pas avec notre digestion et ne nuisaient pas à l’assimilation de certains nutriments.

En recréant les conditions propices à la maturation de la graine par le trempage, on « réveille » le fruit et on déclenche sa germination, comme elle le ferait dans la nature. BOUM ! Leur valeur nutritionnelle augmente. C’est tout bénéf’ pour nous !

La procédure est simplissime :

  • Choisissez des oléagineux bio et crus (ni salés, ni rôtis, ni grillé) !
  • Faire tremper vos oléagineux dans l’eau toute la nuit (la durée varie selon les oléagineux mais, pour éviter le casse-tête, une nuit suffit en moyenne à les réveiller)
  • Jeter l’eau de trempage
  • Rincer abondamment les oléagineux avant consommation (nature, en purée, en crème, sous forme de lait végétal) = à raison d’une petite poignée par jour, pas plus (à adapter selon la tolérance de chacun et l’état de votre système digestif ; certaines personnes ne supportent pas 3 amandes par semaine !).

C’est une petite habitude toute simple mais qui fera une grande différence au niveau de leur digestibilité, de leur assimilation et de leurs caractéristiques gustatives. Par exemple pour les amandes, vous serez surpris de leur trouver le goût et la texture… d’amandes fraîches !

Alors, si vous les tolérez, invitez-les à votre table !

P.S. : Faites pareil avec les légumineuses (lentilles, pois chiche, pois cassés, haricots secs, haricots mungo…), et les céréales (blé, épeautre, riz complet, millet, orge, quinoa, sarrasin, seigle).

Les petits désagréments digestifs qu’elles peuvent causer seront vite oubliés !

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s