Divers

Le flux instinctif libre

Face aux serviettes, tampons, coupes menstruelles, éponges, et autres protections périodiques, il existe une méthode de gestion des règles naturelle, gratuite, et non intrusive, pratiquée depuis longtemps à travers le monde. Son petit nom : le flux instinctif libre.

Mais qu’est-ce que c’est au juste, cette méthode ?

Cette technique consiste à ne pas porter de protections pendant son cycle !

Oui, oui, c’est possible.

En pratique, lorsque la sensation d’écoulement du flux se fait sentir (l’écoulement étant rarement constant – car l’endomètre se désagrège progressivement), il est possible de le « retenir » plus ou moins longtemps avant de l’éliminer aux toilettes.

undies-150644_640

Comment procéder ?

Avant de se lancer dans le flux instinctif libre, il est essentiel de :

  • Vouloir pratiquer la méthode (ne vous forcez pas, ce n’est pas le but !)
  • Ne pas être pressée et accepter l’échec (si cette technique est immédiatement acquise par certaines femmes, d’autres ont besoin de plusieurs mois de pratique, voire des années – et d’autres n’y parviennent jamais !)
  • Accepter l’éventualité de tacher ses vêtements (portez des couleurs sombres tant que vous ne maîtrisez pas la méthode)
  • Ne pas se décourager, se culpabiliser ou se déprécier si l’on n’y arrive pas !
  • Ne pas avoir de préjugés sur la méthode. Pour pouvoir juger, il faut expérimenter !
  • Etre dans un bon état d’esprit (le fait d’être fatiguée ou perturbée nuit au bon apprentissage de la méthode)
  • Etre dans un environnement favorable et sans jugement: pratiquer à la maison, seule, au calme, jusqu’à ce que vous vous sentiez capable de passer à la prochaine étape (même si certaines femmes déclarent que le fait de pratiquer immédiatement dans un environnement « à risque » comme au travail ou à l’extérieur permet de maîtriser plus rapidement le flux instinctif…)

Dans un premier temps, il faut (ré)apprendre à identifier les moments où le flux s’écoule. Cela peut prendre un certain temps pour les femmes ayant des règles peu abondantes ou pour celles qui portent toujours des tampons/éponges/coupes menstruelles car ces protections disposées dans le vagin empêchent de ressentir l’écoulement du flux. Pour vous aider, chez certaines femmes, une contraction de l’utérus prévient de l’arrivée d’un écoulement.

Ensuite, on peut expérimenter le flux instinctif libre la nuit (plus facile, d’après de nombreux témoignages) avant de passer au jour, de préférence à la maison. Pour cela, on se munit de serviettes de toilette sombres à placer aux endroits stratégiques (canapé, lit, chaise…). Choisissez un pantalon ample noir et ne portez pas de culotte, car le contact encourage le corps à se dire : « c’est bon, j’ai quand même une petite protection ; pas grave si je me relâche un peu » – ce qui perturbera et ralentira l’apprentissage.

Lorsqu’on se sent suffisamment en confiance ou que la maîtrise est acquise, on peut faire des essais au travail, à l’extérieur, au restaurant, etc. Il est plus délicat de pratiquer le flux instinctif libre si l’on a une activité personnelle ou professionnelle dynamique, et notez que la proximité des toilettes est essentielle (sauf maîtrise exceptionnelle de la méthode !).

Peut-on quand même porter des protections au cas où… ?

Bien sûr ! Si durant l’apprentissage, il est préférable d’éviter tout type de protection, il appartient à chacune de continuer la pratique comme elle le souhaite !

Chaque femme est différente et rien n’interdit d’aborder le flux instinctif libre à sa façon.

Il y a le flux instinctif « strict », c’est-à-dire sans aucune protection, pour les femmes qui y parviennent. Mais on peut aussi se la jouer « sécure » avec une serviette lavable ou une « culotte de règles » pour la journée. Cela permet de se sentir plus à l’aise et d’absorber d’éventuelles fuites. C’est également une possibilité pour les femmes dynamiques ou pour celles qui ont du mal à contrôler leur flux mais souhaitent persévérer dans la démarche au quotidien.

Comment retenir et vider le flux ?

Dès qu’une sensation d’écoulement pointe le bout de son nez, la plupart des femmes resserrent les muscles du périnée. Si vous avez des difficultés à contracter ces muscles, serrez les fesses ! Le maintien de cette contraction laisse quelques minutes pour se rendre aux toilettes (certaines femmes déclarent pouvoir tenir plusieurs heures…).

Selon votre type de flux, cela implique d’aller plus souvent aux toilettes !

Une fois aux toilettes, relâchez les muscles du périnée et laissez s’écouler le flux sans forcer ! Si cela ne coule pas, essayez de vous relever légèrement ou de lever une jambe (peu importe le mouvement, du moment que cela provoque l’élimination du flux). Le « vidage » peut être immédiat ou durer quelques minutes. Vous saurez que c’est fini lorsqu’il n’y aura plus ou peu de sang sur le papier toilette.

Des inconvénients au flux instinctif libre ?

  • Selon certains articles, cette pratique favoriserait la prolifération bactérienne en raison de la stagnation du sang dans le vagin. Il est vrai que le sang des règles est censé s’évacuer. Cependant, si l’on se rend aux toilettes régulièrement pour se vider, y a-t-il plus de risque qu’avec une cup ou un tampon qui restent plusieurs heures dans le vagin et que l’on introduit avec les doigts ?
  • D’autres s’inquiètent que le sang gardé trop longtemps dans le vagin remonte dans l’utérus. Il n’existe pas d’étude sur le sujet. Il serait très difficile pour le sang de remonter jusqu’à l’utérus car celui-ci a la forme d’un entonnoir à l’entrée très étroite. La nature est bien faite, et si l’on se vide au matin et régulièrement dans la journée, il n’y a aucun problème. La quantité de sang n’excédera jamais celle que peut contenir une coupe menstruelle !
  • Cette méthode est déconseillée aux femmes atteintes d’endométriose.
  • Beaucoup de temps, de patience et d’entraînement peuvent être nécessaires pour acquérir la technique.
  • La possibilité de tacher ses vêtements.
  • Des fuites sont fréquentes, notamment en cas d’éternuement ou de toux, ou lorsque le mental n’est pas disposé à la pratique (fatigue, stress…).
  • Cette méthode est délicate à utiliser suite à un accouchement.

Les avantages du flux instinctif libre :

  • Cette méthode est gratuite.
  • Elle est économique – adieu les protections périodiques !
  • Elle permet de se reconnecter à son corps.
  • Elle permet une meilleure connaissance de soi.
  • Elle permet de se réconcilier avec son cycle.
  • Elle renforce l’estime de soi.
  • Elle muscle le périnée – pour prévenir la descente d’organes qui survient avec l’âge et la sédentarité ou rééduquer les muscles suites à une opération/un accouchement.
  • Certaines femmes relatent une diminution du syndrome pré-menstruel et des douleurs pendant les règles.
  • D’autres observent un raccourcissement de leur cycle depuis la mise en place du flux instinctif.
  • Pas d’exposition à des substances chimiques, nocives, des perturbateurs endocriniens, pas de risque de choc toxique, n’assèche pas les muqueuses.
  • Avantage pour les femmes ayant des règles irrégulières qui surviennent à des moments inopportuns !
  • Pas de déchets polluants.
  • Non intrusive.
  • Pas d’odeur.

Tout le monde peut-il maîtriser cette technique ?

Malheureusement, tout le monde ne peut pas maîtriser totalement cette technique. Il semblerait que les femmes aux flux peu abondants parviennent à maîtriser cette technique plus facilement ; mais pas de conclusions hâtives ! Encore une fois, chaque femme est différente. Et si vous ne faites pas partie des femmes qui y parviennent, ne culpabilisez pas ! Peut-être pourrez-vous juste contrôler votre flux la nuit, ou bien une fois sur deux : c’est déjà un grand pas ! Ne désespérez pas de ne pas y arriver, au lieu de ça, réjouissez-vous d’avoir essayé ! De plus, vous avez toute une vie pour réitérer l’expérience !

Dans la pratique du flux instinctif libre, il y aura des hauts et des bas, des défaites et des grandes victoires. L’essentiel est de ne pas en faire un but ultime, mais de le vivre comme une expérience pour une meilleure connaissance de soi, avec beaucoup de bienveillance et d’amour.

heart-1777678_640

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s